Education, Comportement
06.29.2020

Apprendre la propreté à un chiot

La propreté est un apprentissage qui doit se faire avec patience et en utilisant la récompense, jamais la punition. Cet enseignement doit être amorcé dès l’arrivée du chiot à la maison. Avec de la motivation, le chiot peut acquérir la propreté en deux à quatre semaines.

Pour commencer, il est conseillé de sortir le chiot au minimum toutes les 2 heures, mais aussi dans les quinze minutes suivant les repas et au réveil des siestes. Durant la nuit, un chiot ne pourra pas se retenir plus de 8 heures maximum dans les premiers jours. Pour un apprentissage plus rapide, le mieux est de se lever dès que le chiot demande à sortir (il chouine, va vers la porte…). Dès que le chiot fait ses besoins à l’extérieur, on le félicite abondamment, on le récompense. A l’inverse, si on surprend le chiot sur le fait, entrain de se soulager à l’intérieur, et seulement dans ce cas : on lui dit “non”, on le soulève pour l’empêcher de continuer (la plupart des chiots s’arrêtent de suite, sinon c’est que leur envie était trop pressante), et on le sort directement. Dès qu’il se remet à faire pipi  à l’extérieur, on le félicite et on le caresse.

Pour continuer l'apprentissage, il est important delui montrer les différents endroits où il peut faire ses besoins : dans le jardin mais aussi dans la rue, sur le goudron, sur l’herbe (humide), afin qu’il accepte ensuite de faire partout lorsqu'il sera plus grand. Pour cela, on le prend dans les bras au réveil et on le pose dans la rue : l’envie pressante du matin devrait suffire à ce qu’il accepte de faire là où vous le souhaitez. Il est possible d’utiliser des alèses. Pour cela, on récompense le chiot quand il se soulage sur l’alèse. Puis on déplace l’alèse vers la porte et enfin on supprime l’alèse. Toutefois, cette pratique peut ralentir l’apprentissage car certains chiots ne comprennent pas la disparition de l’alèse, et retiennent seulement qu’il est acceptable de se soulager à l’intérieur.

Durant l'ensemble du processus d'apprentissage, il ne faut pas punir le chiot en criant ou en lui mettant la tête dans son pipi comme on le voit faire parfois. Cela ne ferait que ralentir son éducation et remettre en question votre relation naissante avec le chiot. Ne nettoyez pas non plus devant le chiot : il risque de trouver cela amusant et pourrait tenter de reproduire la situation en faisant pipi à l’intérieur une nouvelle fois. Certains éleveurs amorcent le travail de la propreté avant les deux mois du chien : ils bénéficient de l’aide de la chienne. Les chiots imitent leur mère, ce qui leur permet d’avoir déjà de solides bases de propreté en arrivant chez vous. Cela peut être confortable si vous récupérez le chiot à une période peu propice ou si vous appréhendez particulièrement cette étape de l’éducation du chiot.

Enfin, un chiot est généralement parfaitement propre vers cinq ou six mois. Attention, la propreté doit être parfaitement acquise vers un an à un an et demi : des accidents après cet âge traduisent de gros problèmes d’apprentissage ou de potentiels problèmes de santé. Consultez rapidement votre vétérinaire.