Education, Comportement
06.29.2020

Arrivée au nouveau domicile du chiot

L’arrivée d’un jeune chien est une joie, mais n’est pas un motif pour fêter ! Les amis, la parenté et les voisins peuvent saluer le jeune colocataire après quelques jours. Pour le moment, votre chiot doit avoir suffisamment de temps pour apprendre à vous connaître ainsi que votre famille et pour découvrir son nouvel environnement.

Vous aussi devriez avoir du temps, il faudrait donc récupérer le chiot au début d’un weekend prolongé, ou mieux encore, prendre quelques jours de vacances. En lisant les prochains paragraphes vous verrez que toute votre attention est nécessaire.

Rencontre avec d’autres animaux domestiques

Si vous avez déjà un chien, il doit vous accompagner pour aller chercher „le nouvel arrivé“. Chez l’éleveur mettez d’abord le chiot dans la voiture puis faites monter le chien dans sa cage de transport. Durant le trajet, il se sera habitué à l’odeur du chiot et sera ravi d’assumer le rôle de parent.

Les chats savent se faire respecter et une vie en commun sans problème se met en place rapidement sans complication.

Entraînement à la propreté

Après le trajet en voiture, tout d’abord désignez au jeune chien l’endroit qui lui servira pour faire ses besoins et laissez-le renifler. Idéalement votre chiot aura eu l’occasion chez l’éleveur de faire tous ses besoins sur du sol naturel, pelouse, terre ou sable. Renseignez–vous à ce propos avant de le récupérer et ensuite amenez votre chiot sur la pelouse ou dans une plate-bande. Un chiot cherchera le sol auquel il était habitué. Il faut également amener votre chiot exactement au même endroit après chaque repas et après chaque sieste. Entretemps il faut surveiller le petit chiot et observer s’il s’agite

Un autre principe vous facilitera l’entraînement à la propreté : les chiens ne salissent qu’exceptionnellement leur propre camp. Le but est que votre chiot considère comme son camp, l’ensemble de votre appartement, la maison, tout l’aménagement intérieur et plus tard le jardin. Ne laissez découvrir à votre nouveau compagnon qu’une pièce à la fois, par exemple d’abord votre cuisine puis élargissez peu à peu son territoire. Un chiot sans surveillance qui s’éclipse et dépose ses besoins sur le plus joli tapis du salon, se comporte tout à fait correctement de son point de vue. Personne n’arrive à garder constamment un œil sur un si petit coquin, pour ces situations et pour la nuit vous pouvez prendre votre cage de transport dans la maison. Afin que votre chiot n’ait aucune sensation de punition, nourrissez-le régulièrement dans la cage de transport. Vous verrez que dans une telle cage le chien se porte comme un charme. Si le chien s’agite amenez-le directement à l’endroit connu qui lui sert à faire ses besoins. En général lors de l’observation de ces principes le cas est réglé en quelques jours.

Que faire si toutefois un malheur survient et que le tapis est recouvert d’une flaque ou d’une crotte ? Cela dépend tout du moment : si vous attrapez votre faiseur de dégât sur le fait : vous pouvez libérer votre colère et tout en le grondant le sortir. Si vous vous trouvez devant le fait accompli, ravalez votre colère et nettoyez sans dire un mot comme si rien ne s’était passé, tout à fait en silence sans parler au chien du tout, car il pourrait le prendre pour une attention. La prochaine fois il faudra le surveiller plus attentivement et il vaut mieux le sortir une fois de trop.

Les premières nuits

Les premières nuits ne doivent pas être dominées par les pleurs et les gémissements du chiot. Jusque-là le jeune chiot pouvait se nicher avec ses frères et sœurs, maintenant tout d’un coup il doit dormir tout seul. Chaque chien devrait apprendre à rester seul de nuit comme de jour. Votre chien doit avoir confiance et savoir que vous reviendrez toujours, mais les premières nuits ne sont pas propices pour l’apprendre. Laissez votre chiot dormir sur sa couverture ou encore plus simplement dans la cage de transport ou dans une niche à côté de votre lit. Empêchez-le de grimper dans le lit, en le repoussant à chaque fois et en le caressant uniquement lorsqu’il est en bas dans sa cage de transport, quelques jours plus tard elle pourra être éloignée de votre lit peu à peu de quelques mètres. Plus vite que prévu, le chiot se sera habitué progressivement à sa place définitive pour dormir.