Education, Comportement
06.29.2020

La récupération du chiot

Le mieux est d’aller chercher votre chiot tôt le matin équipé d’une boîte capitonnée avec un tissu doux, d’une gamelle et d’une bouteille d'eau.

Il faut prévoir du temps chez l’éleveur. Il est important de bien écouter toutes les informations qu’il vous communique sur votre chien concernant son comportement, ses spécificités, l’alimentation, les vaccins et le dernier traitement vermifuge. L’éleveur va vous donner la nourriture pour les premiers jours, afin qu’en plus du changement d’environnement il n’y ait pas aussi un stress dû au changement de nourriture. Malgré l’étonnement face au progrès de votre chiot depuis votre dernière visite. , vous ne devriez pas manquer de l’examiner encore une fois d’une manière critique et précise.

Les yeux sont-ils clairs et sans écoulement, les oreilles sont-elles propres ?

L’anus du chien est-il également propre ?

Ecartez le poil pour pouvoir examiner la peau. La peau est-elle rose et souple, sans piqûre ? Les chiots peuvent déjà avoir des puces ! Caressez le ventre avec la paume de la main pour voir si il a une hernie ombilicale.

Si vous avez choisi un mâle, vérifiez que les deux testicules soient descendus.

Le retour à la maison

C’est une grande coupure dans la si courte vie d’un chiot - de se séparer de sa mère et des autres chiots et de quitter la famille de l’éleveur ainsi que l’environnement connu.

Afin que votre chien n’associe pas le premier voyage en voiture avec cette séparation, faites de nombreuses petites pauses durant le premier trajet. Sortez brièvement de la voiture, jouez avec lui, laissez-le se promener un petit peu, renifler et donnez-lui de l’eau. Pas de souci, il ne s’éloignera pas. Après cette petite distraction le trajet peut continuer.