AlimentationSanté
07.31.2020

Le diabète sucré chez les carnivores domestiques

Le diabète sucré est une maladie qui touche aussi bien l’Homme que l’animal. Il est qualifié de « sucré » car il résulte d’une mauvaise régulation du taux de sucres dans le sang. Il est important de savoir reconnaître les signes de diabète afin de prendre en charge cette affection le plus tôt possible.

 

Qu’est-ce que le diabète sucré ?

Le glucose, provenant de la digestion du sucre, est essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. Cependant, un excès de glucose dans le sang peut être néfaste voire toxique. Certaines hormones régulent donc le taux de glucose dans l’organisme. En particulier, l’insuline a pour rôle de diminuer la quantité de glucose dans le sang, majoritairement après un repas. Un défaut de production ou d’efficacité de l’insuline entraîne une augmentation anormale du taux de glucose dans le sang. C’est le diabète sucré.

Il existe trois types de diabètes sucrés chez les carnivores domestiques. Le premier touche essentiellement les chiens, en particuliers les femelles non stérilisées. Certaines races y sont prédisposées, comme les chiens nordiques, les Caniches ou les Retrievers par exemple. Le second concerne quant à lui les chats obèses, en particulier les chats mâles castrés sédentaires. Le Burmese est une race prédisposée. Enfin, il existe des diabètes secondaires à d’autres pathologies, telles que la maladie de Cushing par exemple.

Comment le reconnaître ?

Un animal diabétique aura tendance à manger davantage tout en s’amaigrissant. De plus, une augmentation de la prise de boisson et de l’émission d’urine peut être observée. D’autres symptômes plus généraux peuvent apparaître, comme un pelage terne et la présence de squames, un abattement et une faiblesse. Des complications telles que des infections urinaires peuvent survenir, suite à une baisse des défenses de l’organisme. Lors de crise aiguë de diabète, il est possible d’observer des vomissements, une douleur abdominale, une respiration rapide voire, dans les cas les plus graves, un coma. Cette situation constitue une urgence.

En présence de ces quelques signes, il est important d’emmener rapidement son animal chez un vétérinaire, qui posera un diagnostic de diabète à l’aide d’un examen clinique et d’analyses sanguines.

Comment le traiter ?

Le diabète ne se guérit pas mais se contrôle, grâce à un traitement à vie reposant sur trois piliers. Le premier est l’injection biquotidienne d’insuline, au moment des repas, à heure fixe. Le second est un changement d’alimentation, pour un aliment pauvre en sucres chez le chien, et riche en protéines chez le chat. Les friandises sont d’ailleurs à proscrire. Enfin, un exercice régulier et contrôlé est primordial pour contrôler le poids de son animal.

Des suivis vétérinaires réguliers sont nécessaires afin d’ajuster les doses du traitement au fur et à mesure. Des signes tels que de la fatigue, des tremblements, une perte d’équilibre, une désorientation ou des convulsions peuvent témoigner d’une hypoglycémie et nécessitent de contacter rapidement son vétérinaire.

La durée de vie d’un animal diabétique peut être la même que celle d'un animal non diabétique, à condition d’avoir un traitement adéquat et des suivis vétérinaires réguliers. La prise en charge de cette pathologie nécessite un fort investissement de la part du propriétaire. Même si la rémission n’existe pas chez les chiens diabétiques, celle-ci est observable chez 30 à 50% des chats diabétiques traités précocement.