SantéSoin et entretien
06.10.2021

Les gestes de premiers secours canins et félins

Les chiens et les chats ont eux aussi des gestes de premiers secours que tous les maîtres doivent connaître. Apprenez, en lisant cet article, à reconnaître les différentes situations de danger pour votre animal, puis la meilleure façon d’intervenir avant de le conduire chez le vétérinaire. Soyez attentif, leur survie pourrait en dépendre.

Que faire en cas d’étouffement ?

Nos animaux familiers ont la fâcheuse habitude d’avaler tout ce qu’ils voient, jouets, bouts de bois, ossements, et, parfois, ils se retrouvent en mauvaise posture. Ainsi, si vous constatez que votre animal a des difficultés à respirer, qu’il tousse, se gratte le museau et que sa langue devient bleue, il vous faut agir rapidement. S’il a un collier, retirez-lui, puis ouvrez-lui la gueule, en lui maintenant la tête en l’air, afin de voir ce qui lui bloque la respiration. Il y a alors deux possibilités. Soit le corps étranger est visible, et un retrait immédiat réglera le problème, soit l’objet est enfoncé plus avant dans la trachée, empêchant totalement la respiration. Ce dernier cas nécessite des gestes plus précis, comme se placer derrière lui et lui tapoter le dos, entre les omoplates, en maintenant sa tête baissée.
Si l’objet n’est toujours pas expulsé, vous devrez pratiquer des compressions abdominales. Pour cela, la méthode est légèrement différente selon la taille de votre animal. Dans tous les cas, il faut le maintenir en position verticale et bloquer sa colonne vertébrale contre vous. Puis, placer deux doigts sous le sternum et réaliser cinq pressions vers le haut. Lorsque l’objet remonte au niveau de la gorge, vous pouvez le retirer.
Si ces interventions se révèlent inefficaces, votre animal sera en danger mortel, car il risquera un arrêt cardiaque. Vous aurez alors besoin d’une aide professionnelle de pompier, de sauveteur ou de vétérinaire, afin de pratiquer les gestes de réanimation adéquats.

Que faire en cas d’arrêt cardiaque de votre chien ou de votre chat ?

Lorsque vous constatez que le cœur de votre chien ou de votre chat ne bat plus, la réanimation cardio-pulmonaire est l’intervention à pratiquer en urgence. Que l’arrêt cardiaque soit le résultat d’une électrocution, d’une attaque ou d’une noyade, ses chances de survie sont réduites à 6 minutes. Il faudra d’abord placer l’animal sur le flanc droit, en position latérale de sécurité, et pratiquer les compressions thoraciques afin de permettre au sang de circuler dans le corps, en alternant avec le bouche à truffe. C’est l’équivalent du bouche-à-bouche pour nos animaux familiers. Afin de le pratiquer dans des conditions optimales, vous devez rejoindre vos deux mains en cône autour de la truffe du chat ou du chien, puis insuffler de l’air dans la truffe. Vous pouvez alterner deux insufflations pour quinze compressions.

Que faire en cas de saignement ?

Tous les saignements ne sont pas équivalents en gravité. Ainsi, vous devez différencier les pertes de sang bénignes, celles que votre animal peut se faire couramment, et qui doivent être soignées avec du désinfectant que vous conservez dans votre trousse de premiers secours. Ces blessures font partie du quotidien, elles n’engagent pas le pronostic vital de votre compagnon à quatre pattes. Mais s’il s’agit de saignement hémorragique, donc important, votre animal est alors en danger, risquant alors de perdre connaissance, et, ensuite, l’arrêt cardiaque. Il s’agit donc de réagir rapidement, en localisant avec précision la blessure, puis en protégeant la plaie et en la comprimant avec les doigts ou avec la paume de la main. La mise en place d’un pansement compressif permettra de ralentir, au mieux de stopper l’hémorragie, le temps, pour vous, de contacter les services vétérinaires.

Que faire en cas d’insolation de votre chien ou de votre chat ?

Lorsqu’un chat ou un chien est victime d’insolation, les signes sont les suivants : il est pris de vomissements, il halète et se trouve visiblement en état de choc. Il faut alors agir promptement afin de faire redescendre la température en le mettant tout de suite à l’ombre et en baignant sa tête d’eau. Amenez-le ensuite, le plus rapidement possible, chez un vétérinaire.
À noter que si vous êtes témoin de l’enfermement d’un animal dans un véhicule et qu’il montre des signes évidents d’insolation, vous devez quand même agir avec précaution avant de briser la vitre. Vous devez donc avertir les forces de l’ordre, regarder aux alentours si le propriétaire n’est pas présent, puis vous entourer de témoins qui pourraient prouver que la vie de l’animal était en danger. Une photo de la situation peut aussi empêcher une plainte pour dégradation de biens appartenant à autrui.

Que faire en cas d’empoisonnement ?

Les possibilités d’empoisonnement pour nos animaux familiers sont multiples, que ce soit à la maison ou en extérieur. Certaines plantes, comme le laurier rose ou le vanillier de Cayenne peuvent aussi être mortelles si votre chat ou votre chien mangeait non seulement les feuilles ou les fruits, et même s’il buvait l’eau de pluie qui s’en écoulerait. Les symptômes d’empoisonnement sont :

  • Une salivation très abondante,
  • Des vomissements,
  • Des spasmes,
  • Des halètements,
  • De la diarrhée.

Si vous avez localisé le produit responsable, prenez-soin de vous en munir afin de le montrer au vétérinaire qui, lui seul, sera à même de donner un contrepoison. Et, surtout, ne donnez jamais de lait à un animal empoisonné.

Que faire en cas de choc ?

Nos animaux familiers n’ont pas conscience des dangers environnants, et un accident est vite arrivé. Qu’ils soient renversés par un véhicule ou qu’ils soient victimes d’une chute, ils encourent un traumatisme qui va se démontrer par des gémissements, une difficulté à se déplacer ou, dans les cas les plus graves, une incapacité totale à se mouvoir. Dans ce dernier cas, il est important de le calmer, de ne pas chercher à bouger l’animal. S’il faut le transporter, il faudra le faire de façon à ce qu’il reste le plus possible immobile. Il sera aussi utile de nettoyer les pertes d’urine ou de selles avant de le couvrir. Si ses membres sont visiblement atteints, il sera important de les immobiliser avec une attelle improvisée jusqu’à ce que le vétérinaire agisse en conséquence.

 Afin d’être préparé au mieux à toutes ces éventualités, il est recommandé de posséder une trousse de premiers secours afin de pouvoir donner les premiers soins à votre meilleur compagnon.