Education, ComportementSoin et entretien
07.27.2020

L’essentiel sur la couleur des chats

Nos chats domestiques ont la particularité parmi les félins de présenter un panel très large de coloris. Du blanc au noir en passant par le gris et le roux, avec ou sans motif, nos chats en passent par toutes les couleurs. Que faut-il savoir à leur sujet ?

Comment se détermine la couleur d’un chat ?

Comme on peut s’en douter, l’origine de la couleur d’un chat est génétique. Les gènes impliqués sont très nombreux et certains ne sont même pas identifiés ! On trouve quelques gènes principaux qui déterminent le patron de la robe, si elle aura ou non des motifs, le type de motifs… et des gènes mineurs qui vont influencer la répartition des couleurs ou la taille des panachures blanches. En connaissant la génétique de la robe des chats, les éleveurs sont ensuite capables d’orienter les accouplements entre chats pour obtenir une couleur en particulier.

Plus surprenant, certaines robes dépendent aussi de la température ! C’est le cas de la robe du Siamois, caractérisée par des extrémités (face, queue, bas des pattes) noires et d’un corps beige. Les extrémités sont plus froides que le reste du corps, ce qui influence l’expression de certains gènes et explique donc à la différence de couleur.

Chaque chat possède une couleur de base…

Un chat peut avoir une robe simple, composée d’une seule couleur. Il sera donc noir, marron ou roux. Le blanc est à part car, bien que possédant des gènes de couleur, le chat blanc exprime un autre gène qui empêche la production des pigments dans le poil. Toutes ces couleurs peuvent être plus ou moins foncées (chocolat ou cannelle par exemple) selon les gènes modificateurs présents. Elles peuvent aussi être diluées grâce à un gène. On obtient donc du bleu (ou gris) à partir du noir, du lilas avec le marron et du crème avec le roux.

Les chats tabby ont une robe bicolore associant poils jaunes avec poils roux ou poils marrons avec poils noirs, formant souvent des motifs. En réalité les plages claires du pelage sont composées de poils que l’on appelle agouti. Ces poils sont formés par une alternance de bandes de couleur claire et foncée. La présence de poils agouti dans la robe est permise par un gène, et des gènes modificateurs créent les motifs (tigré, tacheté…). C’est aussi comme cela qu’apparaissent les motifs type panthère des chats Bengals.

Enfin, on rencontre des chats tricolores (avec du roux, du marron et du noir), que l’on appelle chats écaille de tortue. Ce sont presque exclusivement des femelles car ce type de robe n’est permise que par les chromosomes sexuels femelles.

… puis de nombreux petits gènes apportent leur grain de sel

Une fois défini le patron de la robe, des gènes modificateurs peuvent encore intervenir. Il existe des gènes qui vont rendre blanche la partie claire des poils agoutis, donnant des chats argentés. On peut aussi rajouter des taches blanches, appelées panachures. Selon les gènes modificateurs présents, elles se limiteront aux pattes ou pourront envahir la majorité du pelage. Enfin, certains gènes apportent un contraste entre corps et extrémités, qui seront plus foncées, comme nous l’avons vu chez le Siamois.

On comprend ainsi la complexité et la variété des pelages de nos chats et de la nomenclature permettant de les décrire. Du fait de leur origine génétique, certaines couleurs ne sont rencontrées que dans des races de chat spécifiques.